Les producteurs de MOOCs académiques en France en 2015

Posted by Eric Mathez in Non classé | 8 comments

MOOCs académiques en 2015

Après l’état des lieux de l’activité des plateformes américaines et européennes qui diffusent des Massives Open Online Courses (MOOCs), nous proposons de dresser un bilan du marché français.

En France, FUN est largement leader devant Coursera et Openclassrooms.

En 2015, FUN (France Université Numérique) a mis en ligne 114 MOOCs académiques, rééditions comprises. Parmi la soixantaine d’établissements partenaires, on trouve majoritairement des universités, instituts et grandes écoles d’ingénieurs. Mais L’ESSEC est la seule  école de commerce partenaire de FUN, et son  MOOC « L’entrepreneuriat qui change le monde » diffusé fin 2014 n’a pas été renouvelé en 2015.

A noter l’arrivée récente du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) sur FUN, qui va proposer, au premier semestre 2016, trois MOOCs sur la TVA et les collectivités territoriales, la gouvernance territoriale et la démocratie participative. D’autres formations sont également envisagées sur les régies des collectivités territoriales, la politique de la ville, les monnaies locales. Si FUN cherche à élargir ses partenariats et l’activité de sa plateforme, des établissements français sont aussi présents sur Coursera, le leader américain.

Coursera fait un choix volontairement élitiste en ne travaillant qu’avec le gratin des grandes écoles françaises puisque seules 9 d’entre elles sont présentes dont Polytechnique, HEC, Sciences Po et Ulm. On y retrouve aussi parfois les déclinaisons anglophones de MOOCs diffusés en français sur FUN, comme par exemple « Innovating in a Digital World » de l’Institut Mines-Télécom, correspondant au MOOC « Innover et entreprendre dans un monde numérique », initié par Telecom Paris Tech sur FUN.

Face à ces 2 plateformes, Openclassrooms (ex site du Zéro), qui à l’origine proposait des cours sans la caution d’établissements, a depuis 18 mois entrepris une démarchage auprès des écoles d’ingénieurs et de management pour offrir à ses inscrits des MOOCs académiques. Ses inscrits peuvent aujourd’hui accéder à des MOOCs de Centrale Supélec (Financer son entreprise, cours de 4 heures), Polytechnique avec « Décodez l’ADN de l’innovateur », cours 10 heures, et sans surprise, des écoles spécialisées en informatique comme l’ESGI, ou en multimédia comme l’IESA (Groupe Studialis) avec ses récents diplômes certifiés à distance « Expert en stratégie digitale » et « Chef de projet multimédia ». Compte tenu de l’ADN d’Openclassrooms, les formations orientées vers le digital sont dominantes.

Deux écoles de commerce sont aussi présentes sur la plate forme : l’ICD International Business School (Groupe IGS), qui propose un cours sur le commerce omnicanal pour transformer la relation client ; et l’ESG Management School, Paris School of Business, qui a produit, fin 2014, le MOOC d’entreprise « Audace d’entreprendre » et qui s’apprête à lancer, en février prochain, le MOOC « Construire son business plan ».

Mais sur Openclassroom, il ne s’agit pas de MOOC évènementiel comme sur FUN ou Coursera car les cours sont accessibles tout le temps, sans dates de début ni de fin. Aussi ces MOOCs proposent peu d’animation spécifique de la part de l’équipe pédagogique et les forums avec les apprenants ne sont pas très dynamiques.

Pour compléter ce tour d’horizon, nous trouvons un établissement français sur FutureLearn. Il s’agit de l’Université Paris Diderot avec un MOOC sur la gravité.

Enfin, en octobre 2015, Sorbonne Universités a lancé sur EdX un MOOC consacré au théâtre classique et a ainsi initié le premier partenariat d’une université française sur la plateforme américaine.

Quelques challengers opérant avec des dynamiques différentes

Le CNAM, Conservatoire national des arts et métiers, grand producteur de MOOCs avec déjà 19 cours à son actif, sait utiliser les TICE au service de sa politique d’accès aux savoirs et à la connaissance pour le plus grand nombre. Il faut dire que le MOOC « Du Manager au Leader » aurait attiré 27 000 apprenants en 2015 sur FUN. Un chiffre qui fait rêver, largement généré par les efforts de communication réalisés sur ce MOOC. Le CNAM ne se repose pour autant pas sur ses lauriers et continue de produire des MOOCs dans des thématiques variées, toujours diffusés sur FUN.

L’École normale supérieure de Cachan, ENS Cachan, s’est rapidement impliquée au démarrage de l’aventure des MOOCs français. En 2015, elle a diffusé 17 cours. Sur les 12 cours proposés sur FUN, l’ENS Cachan affirme son soutien pour la promotion des TICE (Technologies de l’information et de la communication pour l’éducation) à travers des MOOCs comme « Enseigner et former avec le numérique », « Education aux médias et à l’information à l’ère du numérique (eFAN) » ou bien sûr « Monter un MOOC de A à Z ». Sur Coursera, 5 cours sont proposés dans les domaines de la physique, de la statistique ou du droit.

Autre champion des MOOCs, l’Institut Mines-Télécom qui forme chaque année 8% des ingénieurs en France. Sur FUN, Mines Telecom aura proposé 14 cours en 2015, avec de nombreux sujets correspondant à nos problématiques actuelles telles que « La Fabrication numérique », « Challenges et enjeux de la mobilité 2.0 », « Innover et entreprendre dans un monde numérique », décliné en anglais sur Coursera, ou encore « Fondamentaux pour le Big Data ».

De son côté, L’École polytechnique a choisi Coursera pour mettre en ligne ses 7 MOOCs sur des sujets scientifique et technologique pour répondre aux défis du XXIe siècle. En parallèle, l’école a choisi de diffuser sur Coursera et France Université Numérique un cours sur l’optique non-linéaire plutôt élitiste quant à sa thématique et aux pré-requis. Sur le thème de l’innovation, Polytechnique a aussi créé en partenariat avec HEC, le MOOC « Créer et développer une startup technologique ».

En 2015 HEC Paris a mis en ligne 10 MOOCs, tous diffusés sur Coursera, plateforme sur laquelle l’école est présente depuis février 2014. A cette époque, l’ancien directeur d’HEC, Bernard Ramanantsoa justifiait le choix de Coursera, plutôt que celui de FUN, grâce l’adéquation de la solution technique et des conditions financières attractives proposées par Coursera.

L’ESSEC, autre challenger des MOOCs, a fait le même choix avec 11 cours présents sur Coursera contre 1 sur FUN (celui qui n’a pas été reconduit en 2015). La majorité des MOOCs proposés sont extraits des spécialisations  « Business Analytics stratégique » et « Gestion hôtelière : gestion de la distribution, des recettes et de la demande ».

Au final, peu d’écoles de commerce dans l’univers des MOOCs et encore moins sur la plate-forme France Université Numérique. Mais le panorama ne serait pas complet sans citer les initiatives des autres écoles de commerce comme l’EM LYON qui avait lancé les MOOCs « I.D.E.A. Innovation et Design Thinking » et « Effectuation : l’entreprenariat pour tous » sur son site dédié, réalisés avec l’agence Unow. Sur Coursera, l’école propose un cours à la demande sur le développement d’applications mobiles.

Audencia et l’ESSCA ont réalisé les mêmes choix et diffusé en propre leurs MOOCs, respectivement sur la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), délivré en anglais, et sur les techniques de créativité pour innover.

Pour 2015 Sciences Po  a choisi de proposer son offre sur plusieurs plateformes avec 4 MOOCs sur FUN, 4 sur Coursera et 9 cours sur Openclassroom. Ces derniers sont des cours de 30 minutes à une heure chacun, proposant des méthodologies indispensables comme l’analyse d’une image, la prise de notes, le commentaire de texte, le plan de la dissertation ou la lecture d’une carte.

Des MOOCs académiques à la formation en entreprises

Comme le souligne l’article « Fun démarre l’année avec 31 nouveaux MOOCs et 555 000 comptes » publié sur Mooc info.net, les écoles et universités devraient étoffer leurs offres vers les entreprises, salariés et individuels à travers la formation tout au long de la vie. Par exemple, l’agence 360Learning décline une activité spécifique aux universités, 360Learning Universities, où collaborent déjà Sciences-Po, Ecole Polytechnique, CELSA, HEC Genève.

Les MOOCs académiques semblent vouloir s’offrir de nouvelles perspectives qui pourraient s’avérer très prometteuses.

Article écrit par Dorothée Levot

Ressources :

http://www.forummooc.fr/viewtopic.php?f=6&t=15&sid=0cc24e53f9d67ed58b968eecb7416547

http://orientation.blog.lemonde.fr/2013/12/11/bernard-ramanantsoa-hec-pourquoi-nous-lancons-nos-moocs/

http://www.paris-sorbonne.fr/MOOC

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Comments (8)
  1. Denis says:

    Bonjour,
    merci pour cet article.
    Un e petite précision: sur Coursera, les MOOC sont à la demande et ouverts en permanence comme sur OpenClassroom.
    Certains MOOC sont en mode session, à raison d’une par mois en général avec un contenu partiellement accessible (1ere semaine) qui permet de faire patienter les apprenants attendant l’ouverture de session.
    Ce système de session/cohorte permet de faire avancer les apprenants au même rythme et donc de favoriser les échanges. C’est également plus simple pour les animateurs du MOOC.
    Coursera a donc développé un système intermédiaire entre la session (1 à 2 par an) telle qu’on peut la vivre sur FUN et le on demand comme on peut le trouver sur OpenClassroom.

    • Eric Mathez says:

      Merci Denis pour cette précision.

  2. Pingback: Le podium des producteurs de MOOCs franç...

  3. Pingback: MOOC Enseignement public | Pearltrees

  4. Pingback: Les producteurs de MOOCs académiques en ...

  5. Gad Ibgui says:

    Aux plateformes cités ci-dessus, je vous invite à ajouter la production d’un nouveau venu dans l’univers des MOOC, l’Université Numérique Européenne des Études Juives, une plateforme de MOOC créée par l’Institut Universitaire Elie Wiesel (basé à Paris), qui propose des cours en ligne dans toutes les disciplines académiques des sciences du judaïsme (littérature, philosophie, histoire, etc.). L’UNEEJ, accueille déjà plus de 5 500 inscrits et a déjà produit 4 mooc. 8 nouveaux mooc sont prévus en 2016. Chacun des Mooc proposé est animé par un enseignant universitaire et regroupe près de 12h de vidéos, des activités pédagogiques ainsi qu’une attestation de réussite.
    Toutes les informations sur .
    Les Mooc UNEEJ sont référencés dans les principaux annuaires francophones.

  6. Pingback: Les producteurs de MOOCs académiques en France en 2015 – e-m consulting

  7. Pingback: Actu des MOOC | Pearltrees

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.